Accueil » Les cartouches Parabellum Action Geschoss

Share This Post

Arme à feu

Les cartouches Parabellum Action Geschoss

Les cartouches Parabellum Action Geschoss

Présentation des cartouches Parabellum Action Geschoss

Bonsoir MyWelkit,
Nous allons discuter aujourd’hui des cartouches de 9 mm Parabellum « Action Geschoss » de la société GECO. Au début des années 1980, les forces de l’ordre étaient à la recherche d’une cartouche de 9 para répondant aux conventions de la Haye en termes de spécifications mais offrant le maximum d’efficacité en termes de neutralisation, le coefficient de pénétration étant secondaire, voire limité au maximum. La surpénétration des projectiles en milieu urbain a toujours été la crainte des personnels intervenants. Une balle de 9 mm Parabellum à balle blindée étant capable de traverser 2 corps humains sous certaines conditions, on voit tout de suite les conséquences dramatiques d’un individu touché, traversé, mais dont la balle a encore assez d’énergie pour abattre un innocent placé derrière…

Autre problème limitant l’usage des cartouches à balles expansives, hollow point et dérivées : l’usage en armes semi et automatiques. Il est conseillé, si vous avez à utiliser ce type de projectiles, de bien vérifier la compatibilité des cartouches en question avec la rampe d’alimentation de votre arme, ou au contraire si son absence ne pose pas de problèmes. Il arrive souvent que les cartouches semi-wadcutter se plantent au moment de l’alimentation, alors avec les cartouches aux profils particuliers… L’usage en PM est inconcevable la plupart du temps, seules les balles blindées ogivales présentent une alimentation fiable dans le temps. Il y a des exceptions, mais ce n’est pas la règle.

La firme GECO nous a donc proposé une alternative intéressante avec l’Action Geschoss. L’alimentation dans l’arme est assurée par l’existence d’une balle à bout rond et la conception du projectile permet, dans la plupart des cas, un champignonnage de la balle à l’impact en milieu mou qui double sa surface frontale. Le « stopping power » est excellent, la balle ne va plus, dans la plupart des cas, traverser un corps humain. La balle à pointe creuse comporte un embout plastique de couleurs diverses très léger de 0,2 grammes qui est chassé de l’extrémité de la balle sous l’action des gaz. La balle hollow point est traversée longitudinalement d’un canal qui contribue à le freiner et à en réduite la portée efficace. La balle est évidemment plus légère d’environ 8 grammes que celles l’on rencontre habituellement. Celles-ci pèsent de 5,4 à 6 grammes suivant les variantes de fabrications. On estime que la portée maximale de la balle sous son meilleur angle de tir est inférieure à 500 mètres tirée à partir d’une arme de poing au canon long de 10 cm.

La précision reste identique à une balle blindée traditionnelle jusqu’à une distance de 100 mètres tirée depuis un pistolet mitrailleur, avant de décroître rapidement. L’énergie développée à 25 mètres est d’environ 500 joules, soit l’équivalent d’une balle  » O  » (Ordinaire) militaire tirée depuis notre MAC 50 national. Une variante de projectile comporte une pointe plomb interne dissimulée derrière le capuchon plastique. Une cartouche bien adaptée à l’usage urbain ou les distances d’engagement sont très faibles, par contre leur utilité en milieu militaire est moins évidente dans les pistolets mitrailleurs, c’est plus une cartouche d’arme de poing avec laquelle on doit faire stopper une menace très proche et immédiate.

Bonne journée à toutes et à tous, n’hésitez pas me rejoindre sur mon groupe Facebook Cellule Mire !

Avertissement : le contenu de cet article est l’avis de l’auteur. Il ne reflète pas nécessairement les politiques ni les opinions de Welkit.

Share This Post

Armurier militaire 24 RIMA - 23 BIMA - 13 RDP, et créateur du groupe Facebook "Cellule Mire". Le groupe propose des sujets sur l'étude des armes à feu légères et des armes blanches. Nous abordons des sujets aussi divers que les armes militaires ou civiles, de toutes nationalités et de toutes époques, sous leurs aspects techniques, historiques ou pratiques.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register