Accueil » Un point sur les points rouges

Share This Post

Arme à feu

Un point sur les points rouges

Un point sur les points rouges

Quelques principes de base sur les viseurs point rouge

Bonsoir My Welkit,
Je voudrais engager ce soir une discussion à propos des viseurs points rouges, sur lesquels on peut lire tout et son contraire. Sans prétendre détenir LA vérité, il est peut-être bon de fixer quelques principes sur lesquels la majorité des utilisateurs s’accordent. Les premiers ont été commercialisés au début des années 70, et présentaient des volumes généraux proches des lunettes classiques, comme l’exemplaire illustrant notre article. Ils ont rapidement eu du succès car ils étaient généralement moins chers que les lunettes et la matérialisation de la visée par un point rouge lumineux était très visible, plus que le réticule noir d’une lunette. Ajoutez à cela un certain gout du futurisme, de l’extraordinaire point rouge flottant dans l’espace, permettant même de tirer dans l’obscurité du moment que l’on aperçoit la silhouette de la cible, et l’affaire était entendue.

A titre personnel, en 1987, sur mon premier fusil à pompe Mossberg ATP 8, je n’ai pas résisté à un point rouge Armson OEG. Celui sans piles ou l’on doit tirer les 2 yeux ouverts (le point rouge flotte dans un réticule noir pour l’œil fort, l’œil faible voit la cible, le cerveau superpose les 2 visions) qui était déjà périmé au moment de sa commercialisation…
Le point rouge avait l’avantage commun avec la lunette d’accompagner la cible avec la certitude de la toucher, à condition de ne pas avoir une erreur de parallaxe, pas toujours évidente au premier abord, mais qui fait rater sa cible. Ces viseurs ont comme principale différence avec la lunette classique d’être, à part exceptions, dénudés de tout grossissement. Il ne faut pas se tromper : dans un usage rapide sur cible mobile à courte distance, 20 à 50 mètres maximum par exemple, ce sera un avantage, car on n’aura pas le temps de ” chercher sa cible “. On va ouvrir le feu les deux yeux ouverts.

La qualité a un prix

Aimpoint et Tasco proposent des points rouges x 3 plus adaptés aux tireurs civils qui veulent avoir un petit avantage lors de leurs tirs de loisirs sur cibles fixes. Les points rouges, comme les lunettes classiques, son réglables en hauteur et en dérive. Leurs éléments internes sont donc mobiles. Il y a donc un jeu, qui doit rester compatibles avec les tolérances de précision de l’arme, mais qui doivent aussi rester constants lors de l’encaissement du recul des armes de gros calibre. J’ai eu souvent l’occasion de voir des tireurs déballer une carabine de gros calibre, de 308 par exemple, associée à un point rouge sans marque qui semble destiné à une réplique d’airsoft et qui, au bout de la boite de 20 cartouches, ne permet pas de faire un groupement, ne tenant pas le réglage, ou pire, s’éteignant de temps en temps, voire définitivement. J’ai offert il y a quelques temps à un ami un laser bon marché vert qu’il a monté sur sa VZ 58. Durée de vie, 2 chargeurs, laser HS. C’est la même chose avec les points rouges. Il n’y a pas de miracle : sur une arme de gros calibre, il faut un point rouge de qualité, avec le montage adéquat, qui est tout autant essentiel.  Une arme qui tire bien, c’est une symbiose de différents éléments, un parfait engrenage entre les tenants et les aboutissants.

Pensez à votre parallaxe, vous visez ” de côté ” par rapport à votre objectif, et non ” de face “. De ce fait votre point rouge est décentré, et les écarts de tir sont considérables. Un élément classique pour s’apercevoir que l’on est dans une erreur de parallaxe est d’observer un anneau noir en forme de demi-lune, plus ou moins important, qui se forme sur un des côtés de l’objectif de votre lunette et qui suit sa forme. Là vous savez que vous n’allez pas tirer droit, même si votre point rouge est sur votre objectif.

Les points rouges sont réglables en intensité, et suivant les modèles, il est possible d’avoir des matérialisations très différentes. Coté inconvénients, on va dire qu’ils manquent de finesse pour le tir de précision. Ils ont tendance à couvrir toute la largeur de la cible d’un tireur sportif dès que la distance s’allonge. Evidemment ce n’est pas fait pour cela. C’est un outil de chasse ou de tir de combat prévu pour être utilisé sur des cibles mobiles et furtives. Mais nombreux sont les tireurs sportifs qui y ont succombé et qui à l’usage sont un peu déçus des résultats en cible. Les nouveaux points rouges, ” écrans de télé ” comme on les surnomme, sont très compacts et très légers, mais aussi très fragiles. Ils conviennent donc bien aux tireurs soigneux mais en aucun cas aux ” rustiques ” qui jettent leurs armes dans le coffre de leur véhicule. Ces dispositifs sont maintenant bien implantés dans le petit monde des tireurs et des chasseurs. Ils sont un véritable plus pour un tir en mouvement après 40 / 50 ans, lorsque la vue commence à baisser et que l’acquisition des organes de visée fixes et de la cible furtive n’est plus aussi facile. Le problème de bon nombre de ces dispositifs est ne pas ” s’intégrer ” de maniéré homogène dans les lignes de l’arme. En dehors de l’aspect esthétique, il ne faut pas que cela ” raccroche ” aux équipements individuels et aux éléments végétaux du terrain. A vous de choisir, mais une chose est certaine, les points rouges font de plus en plus d’adeptes, et pas que chez les plus anciens.

Bonne soirée à toutes et à tous, n’hésitez pas me rejoindre sur mon groupe Facebook Cellule Mire !

Avertissement : le contenu de cet article est l’avis de l’auteur. Il ne reflète pas nécessairement les politiques ni les opinions de Welkit.

Share This Post

Photo du profil de Jean François Colbert
Armurier militaire 24 RIMA - 23 BIMA - 13 RDP, et créateur du groupe Facebook "Cellule Mire". Le groupe propose des sujets sur l'étude des armes à feu légères et des armes blanches. Nous abordons des sujets aussi divers que les armes militaires ou civiles, de toutes nationalités et de toutes époques, sous leurs aspects techniques, historiques ou pratiques.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register