Accueil » 5 questions à se poser pour choisir son prochain holster

Share This Post

Avis d'experts / Matériel militaire

5 questions à se poser pour choisir son prochain holster

5 critères à connaître avant d'acheter son holster

Acheter un Holster : comment faire son choix ?

Les clients professionnels qui nous rendent visite ont souvent la même problématique lorsqu’il s’agit de choisir un holster : il faut trouver un produit fonctionnel, adapté à leur morphologie et assez confortable pour être porté une longue période de temps. Souvent, ces personnes ont déjà essayé plusieurs holsters, sans jamais être totalement convaincues. C’est pourquoi nous vous proposons donc cinq critères à déterminer lorsque vous voudrez acheter un nouveau holster. Le but étant de réfléchir son achat au maximum et de trouver celui qui vous conviendra du premier coup.

La dissimulation

On va commencer avec une particularité des holsters discrets, ou inside. Ça semble évident mais la première chose à prendre en compte si vous êtes à la recherche d’un holster discret, c’est sa capacité à rester…discret ! De nombreux holsters sont conçus pour être portés avec des vêtements civils, et ne requièrent donc pas le port d’une ceinture tactique. Néanmoins, il faut réfléchir à la tenue que l’on porte et ce qui pourrait entraver le mouvement si l’on doit extraire l’arme du holster. Par exemple, si vous êtes un policier en civil, il faut un holster qui puisse rester discret dans votre quotidien mais qui ne vous gêne en rien dans vos mouvements naturels.

La sécurité

Peu importe quel holster vous choisirez, où à quel endroit de votre corps il sera dissimulé. Il est vital que ce holster reste en place et sécurise correctement votre arme. Les holsters modernes offrent plusieurs niveaux de rétention et il faut que vous en choisissiez un qui vous est confortable et adapté à votre façon d’extraire votre arme. Autrement il pourrait vous gêner dans vos mouvements de tous les jours et se révéler inefficace lors d’une situation de stress. De plus, et vous ne l’avez peut-être pas totalement réalisé, mais des gestes de routine comme entrer et sortir d’un véhicule, monter des escaliers, courir ou même simplement marcher peuvent être difficiles et désagréables avec un holster mal adapté. Dans le meilleur des cas, c’est inconfortable. Dans le pire, vous ramasserez votre arme par terre… c’est donc un critère à ne pas sous-estimer.

Choisir un holster pour le stand de tir ne demande pas forcément les mêmes contraintes que sur le terrain.

Choisir un holster pour le stand de tir ne demande pas forcément les mêmes contraintes que sur le terrain.

Le confort

Encore une fois, cela semble évident. Et pourtant, il n’est pas rare d’entendre des utilisateurs, pourtant ravi d’avoir acheté le dernier holster tactique à la mode, venir se plaindre quelques mois à cause de douleurs au dos, aux jambes ou à la cuisse. Si votre holster est inconfortable, vous serez vite tenté de ne plus le prendre en mission au début, puis de le laisser à la maison. Et pourquoi pas le remplacer et le laisser prendre la poussière dans une boite au grenier…

L’adaptation

Sauf si vous portez tout le temps les mêmes vêtements toute l’année, et que vous effectuez les mêmes taches tous les jours, vous vous rendrez compte qu’il est pratiquement impossible qu’un seul et unique holster puisse subvenir à tous vos besoins. Il est donc important de pouvoir s’adapter selon la situation et donc, si votre métier le requiert, de posséder deux ou trois holsters différents.

Le coût

On ne l’admet pas tout le temps mais le coût est aussi un élément important lors de l’achat d’un nouveau holster. Nous pensons cependant qu’il est important et préférable d’investir dans un produit qui réponds à vos besoins, plutôt que de prendre une solution par défaut. De plus, sachez que Welkit vous offre une remise sur présentation de votre carte professionnelle (offre valable uniquement dans nos magasins).

Voilà, on en a fini avec ces conseils qui, nous espérons, vous serons utile. Nous pensons effectivement qu’il est important de réfléchir un achat et que ces quelques conseils vous permettront de choisir le holster le plus adapté. N’hésitez pas à nous laisser un message en commentaire si vous avez des questions, des suggestions, ou même des expériences à nous faire partager.

Share This Post

Photo du profil de David Murphy
Passionné d'équipements militaires, du cinéma de guerre et de la 2nd Guerre Mondiale, je travaille chez Welkit depuis 2014.

2 Comments

  1. Hello sympa votre article! Je suis ostéopathe et je réalise un mémoire sur les effets des équipements des unités d’intervention sur le système locomoteur et je suis d’accord avec vos remarques! Le holster de cuisse permet en effet de dégainer plus facilement et facilite le port du gilet pare-balle. Toute fois s’il est mal ajusté ou porté trop bas sur la cuisse il augmentera le bras de levier lors de la flexion de cuisse. Cela pourra alors potentiellement limiter la capacité à courir et inflammer le muscle psoas du côté porté. Et comme ce muscle s’attache du fémur aux vertèbres lombaires en passant par le bassin, ce sera tout l’équilibre du fonctionnement biomécanique de la région qui risque d’en souffrir! Donc choisissez bien votre équipement en fonction de l’utilisation que vous en aurez, étirez- vous en fin de journée, voire renforcez musculairement un peu plus le côté « libre ». 🙂 Et faites de temps à autres un check up chez l’ostéo! ^^

    Reply
    • Bonjour Thibaut,
      Je suis policier national, homme de terrain.
      Votre commentaire est très intéressant et je vous en remercie.
      Nous avons de gros problèmes avec notre hiérarchie et notre administration pour faire entendre que pour beaucoup d’entre nous (et certains vieillissants comme moi ) souffront du dos avec le poids du materiel et notamment du ceinturon. L’étui de cuisse étant la solution pour certains et obligatoire lors du port du gilet lourd. D’où le fort intérêt de votre commentaire. Par ailleurs, je serais très intéressé, par votre mémoire, qui, en tant que professionnel peut aider beaucoup d’entre nous, car il faut savoir que nous ne pouvons compter que sur nous dans cette profession, le service Medical ou l’administration ne feront guère d’efforts pour notre santé, ca se saurait depuis le temps.
      Et je vous invite même à vous battre à nos côtés grâce à ce mémoire et votre expérience professionnelle parce que cette « maladie du siècle » qui est le « mal de dos » et cervicalgie, nous affecte outrageusement.
      Encore merci pour votre commentaire éclairé.

      Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register