9 astuces pour les randonneurs solitaires

Si beaucoup ne conçoivent même pas de faire des randonnées seuls, certains aventuriers préfèrent partir en solitaire. Il y a plusieurs avantages à faire randonner seul. Tout d’abord, vous n’avez pas à faire de compromis pour satisfaire les envies de chacun. Il y a un sentiment de liberté omniprésent lorsque l’on est seul. Bien-sûr, ceux qui n’ont pas l’habitude d’une telle idée pensent souvent hâtivement que cela comporterait des risques ou ont peur de la solitude. Pourtant, cette expérience ne devrait pas décourager ceux qui souhaiteraient partir sur les chemins en solo. Avec une bonne préparation, tout individu motivé peut avoir de quoi partir à l’aventure. Ici, vous trouverez neufs conseils essentiels pour les randonneurs solitaires.

Ayez une carte ou un GPS

Q’importe la qualité effective du chemin de randonnée, il y a toujours la possibilité de se perdre. En fait, c’est souvent la raison principale pour laquelle les randonneurs sont portés disparus. Même les plus aguerris et expérimentés peuvent être mis à défaut lorsqu’ils perdent trace du chemin battu. Les randonneurs, lorsqu’ils sont seuls, sont encouragés à porter des cartes détaillées et même un appareil GPS afin de garder la bonne direction et d’être géolocalisé. Un appareil GPS est sans doute plus approprié pour des chemins qui ne sont pas biens battus ou répertoriés sur des cartes.

Prenez toujours le matériel nécessaire

Un avantage important lorsque l’on part en randonnée au sein d’un groupe c’est que l’on peut partager ou emprunter l’équipement du groupe. Globalement, les grands groupes portent moins de matériel puisque les différents outils peuvent être utilisés par plusieurs personnes. Les randonneurs seuls doivent renoncer à cet avantage puisqu’ils n’ont pas de compagnons de marche. Cela pose également plus de contraintes aux randonneurs partants seuls puisqu’ils ne peuvent pas emprunter de nourriture ou d’équipements si besoin. A la place, ils doivent être absolument certain d’avoir tous le matériel nécessaire et vital. Cela signifie que nourriture, de quoi camper, l’eau et les vêtements doivent être prévus. Si l’un de ces derniers est oublié, il n’y a aura pas de compagnon sur lequel compter. N’oubliez pas de prendre un sac de couchage suffisamment épais pour ne pas attraper froid en dormant.

Partez en randonnée pendant la haute saison

Beaucoup de randonneurs peuvent être tentés de partir seuls pendant la saison creuse lorsque les pistes sont vides. Si ce scénario peut paraître idéal, il comporte de nombreux risques. Lorsque l’on part seul en randonnée pendant la haute saison, il y aura souvent d’autres groupes ou individus parcourant les mêmes chemins. Ce qui veut dire qu’en cas d’urgence, on peut trouver de l’aide rien qu’en criant ou en sifflant de vive voix. Pendant la saison creuse, il y aura moins de randonneurs et les chances d’avoir de l’aide diminueront également. De plus, si l’on considère certaines parties de l’année comme des saisons creuses, ce sont pour de bonnes raisons: mauvais temps ou autres conditions naturelles qui font que telle piste devient particulièrement dangereuse. Au contraire vous pouvez toujours partir seul pendant la haute saison, sans pratiquement aucune risque.

Parlez au garde-forestier ou aux avant-postes

La majorité des chemins de randonnée du monde entier sont gardés par des garde-forestiers ou ont des refuges éparpillés le long des pistes. En fait, dans certains pays il est exigé que les randonneurs se présentent à certains points qu’ils trouvent le long des pistes. Si ça peut paraître contraignant, c’est pourtant un bon moyen d’assurer sa sécurité dans le cas où quelque chose devait arriver. Même si ce n’est pas obligatoire selon les règles du parc, nous recommandons aux randonneurs seuls, d’informer les gardes du parcours prévu et de la direction envisagé. Bien que rares et peu probables, des situations d’urgences peuvent arriver lorsque l’on est en randonnée. En partant seul vous augmentez les risques à encourir dans de telles situations puisque personne ne sait où vous êtes. En s’annonçant aux bureaux prévus à cet effet vous renforcez votre sécurité.

Familiarisez vous avec les lieux avant votre départ

Un conseil essentiel pour les randonneurs partants seuls est d’avoir pris connaissance du chemin avant le départ. Il y a plusieurs aspects à étudier et à comprendre avant le départ. Tout d’abord, avoir une idée, au moins approximative, du terrain de randonnée que vous allez emprunter peut vous aider à bien vous préparer et prévoir de possibles surprises et blessures. De même, les randonneurs partants seuls feraient bien de faire des recherches sur les animaux vivant dans cet espace pour savoir à quoi s’attendre.

Regardez la météo

Le temps qu’il fera est un des facteurs les plus importants lorsque l’on part seul. Le temps déterminera la longueur de la randonnée prévue, la vitesse de la randonnée et le chemin à emprunter. Bien sûr, le temps changera selon l’endroit où la randonnée a lieu. Indépendamment de l’endroit, il est important de prendre chaque jour connaissance du temps qu’il fera sur les chemins. Les randonneurs partants seuls sont encouragés à tenir des tableaux journaliers répertoriant les changements de temps et de températures afin d’agir en conséquence. Cette information peut être prise avant le départ ou grâce à des téléphones portables si le réseau est accessible. De nombreux parcs naturels donnent les prévisions météorologiques sur le chemin ou avant le début de la piste.

Gardez le contact avec vos proches et vos amis

Les randonneurs partant seuls sont dans une situation précaires puisque personne ne sait exactement où ils se trouvent et à quel moment. Ce peut devenir particulièrement dangereux si un accident devait arriver. C’est pourquoi, il est important de toujours rester en contact avec sa famille et ses amis. Bien que les moyens de communication soient limités sur les pistes, la plupart des randonneurs devraient avoir accès à un internet de temps à autre. Tenir au courant votre entourage de l’endroit où vous vous situez, peut-être un bon moyen de garder le contact en cas d’urgence. Ceux qui partent dans des contrés lointaines devraient penser à investir dans un téléphone satellite. Ces appareils n’utilisent pas le réseau téléphonique mais marchent via satellites.

Prenez des photos

L’une des choses les plus frustrantes lorsque l’on part seul en randonnée est de ne pouvoir partager son expérience avec autrui. Cela peut devenir problématique lorsque l’on rentre en société. Pour se remémorer de bons souvenirs il est toujours utile de parler avec quelqu’un qui a vécu la même expérience que vous. Puisque cette option est impossible pour ceux voyageant seuls, les photos et vidéos sont un ultime recourt. Ces souvenirs sont un bon moyen de partager votre expérience avec vos proches lorsque vous rentrez de votre randonnée. Et puis, cela vous permettra de vous souvenir de cette aventure pour des années.

Amusez-vous !

Après avoir pris la décision de partir en randonnée seul, vous allez surement entendre beaucoup de doutes de sceptiques ou des grands inquiets. Certains vous diront que c’est trop dangereux et d’autres mettrons en cause vos motivations. Les randonneurs partants en solitaire doivent pouvoir mettre en sourdine ces nuisances et se lancer dans l’aventure avec confiance et détermination. A la fin de la journée, le plus important et essentiel conseil est de s’amuser. Après tout, toute la randonnée sera gâchée si l’on n’y prend pas plaisir. Une fois que toute les préparations et règles de sécurité ont été prise en compte, vous devrez vous concentrer afin de passer un agréable moment. Cela nécessite d’avoir les pieds sur terre et être aux aguets. Profitez de chaque étape de votre voyage et gardez le plus de souvenirs possible.

Partir seul en randonnée peut être l’une des plus mémorable et récompensant expériences. Cela va mettre au défi votre endurance, détermination et volonté. Beaucoup de personnes ne comprennent tout simplement pas la mentalité qui cogite derrière le désir de partir en solo. Pourtant, les randonneurs partants en solitaire eux connaissent très bien cette soif de l’aventure et ce désir d’arpenter les chemins qui les motivent. Suivez ces neufs conseils essentiels et vous devriez être en chemin pour une superbe expérience de randonnée.

Crédit : Carolynn Mims.