Bretelle pour arme : que choisir ?

Le choix d’une bretelle pour arme est un peu plus complexe que ce que l’on pourrait croire. Chacun ira de son propre avis et de sa propre expérience. De ce que nous avons pu constater, nous pensons que chaque bretelle a ses avantages et inconvénients et qu’il faut plutôt la choisir en fonction de ce que l’on veut faire.

Bretelle pour arme : exemple d'utilisation d'une bretelle 1 point.

Exemple d’utilisation d’une bretelle 1 point.

La bretelle un point

Ce type de bretelle est très apprécié pour son coté « tacticool » et ses bénéfices quasi-immédiat. Cette bretelle s’attache à un seul point du fusil et vient se mettre sous le bras faible du tireur (vous tirez avec votre main droite, passez la sangle sous votre bras gauche). Contrairement à la bretelle deux points, vous pouvez simplement lâcher votre fusil si vous avez besoin de vos deux mains rapidement. L’arme peut néanmoins être un peu branlante mais elle reste à portée de main dans une situation de stress. Le désavantage : c’est assez désagréable de marcher avec. Si vous ne tenez pas l’arme, elle se balancera et viendra se cogner sur vos genoux et tibias. Une autre solution, c’est de passer la sangle sur les épaules par-dessus votre gilet tactique, répartissant le poids de l’arme sur vos deux épaules. Les bretelles Bulldog Tactical sont idéales pour cela.

Bretelle pour arme : exemple d'une bretelle 1 point passée dans sur les épaules du gilet tactique.

Exemple d’une bretelle 1 point passée dans sur les épaules du gilet tactique.

La bonne vieille deux points

C’est cette sangle que votre grand-père utilise avec son vieux fusil de chasse. Les bretelles deux points existent depuis que les soldats ont eu besoin de pouvoir transporter leur fusil et avoir les mains libres. Elles sont fonctionnelles et fiables : la preuve, elles sont toujours utilisées de nos jours que ce soit dans le domaine militaire le tir sportif, la chasse et même l’airsoft. Elles ont un très grand avantage : elles permettent de se mettre en position de tir très rapidement. Le désavantage c’est que si vous devez changer d’épaules pour tirer, cela ne sera pas forcément très aisé. Certaines sangles comme la Vickers de chez Blue Force Gear offrent cependant la possibilité d’améliorer cette caractéristique en « allongeant » la longueur de la sangle. Exemple en vidéo ci-dessous :

Bretelle pour arme : exemple d'utilisation d'un bretelle 2 points.

Exemple d’utilisation d’un bretelle 2 points.

Jamais deux sans trois

Celle-ci est un peu plus compliqué que les deux autres. Elle est constituée d’une courroie qui se positionne sur la crosse de l’arme et permet l’attache d’une seconde sangle qui va de la crosse à un point de fixation à l’avant de l’arme. En termes de confort, elle permet que votre fusil soit positionné fermement contre votre poitrine tout en vous laissant les mains libres. Dès que vous en avez besoin, il suffit de l’attraper et de le ramener à votre épaule. Cette bretelle trois points glisse presque aussi bien qu’une deux points et vous permets de changer d’épaule tir très facilement. Mais le problème c’est qu’avec les sangles multiples, il est possible que ces dernières s’accrochent sur les accessoires de votre gilet, ou votre optique de tir.

Bretelle pour arme : exemple d'utilisation d'une bretelle 3 points.

Exemple d’utilisation d’une bretelle 3 points.

Comme vous pouvez le voir, chaque bretelle pour arme a ses propres caractéristiques. C’est donc plutôt à vous de décider ce dont vous avez besoin et ce qui semble le plus adapté à votre prochaine mission ! N’hésitez pas à visiter notre site pour trouver la bretelle qui vous correspondra le plus.