Accueil » Hitler contre Hitler

Share This Post

Histoire militaire

Hitler contre Hitler

Hitler contre Hitler

Saviez-vous que le neveu d’Adolf Hitler s’est battu au coté les Américains ?

Imaginez : nous sommes en 1944 et le pays est en guerre. Vous servez au sein de l’US Navy et vous croisez un nouveau. En lui souhaitant la bienvenue, il vous informe que son nom est William Patrick… Hitler. C’est étonnant n’est-ce pas ? Hé bien sachez que cela s’est vraiment passé ! Le neveu d’Hitler a en effet servi au sein de la marine Américaine, après avoir supplié le président Roosevelt de le laisser entrer dans l’institution. Retour sur cette histoire incroyable…

Mon oncle Adolf

Né en 1911 à Liverpool, Angleterre, de l’union d’Alois Junior Hitler, frère d’Adolf, et Bridget Dowling, William Patrick a été élevé seul par sa mère. Alois Junior quitte le Royaume-Uni en 1914 où il vivait depuis 12 ans, et abandonne sa famille pour rentrer en Allemagne et se lancer dans un commerce de rasoirs. William Patrick passe donc toute son enfance en Angleterre et, a cause de la première Guerre Mondiale, ne mettra les pieds en Allemagne qu’en 1929, à l’âge de 18 ans. Son père l’emmène alors à une fête organisée par le parti Nazi et William Patrick rencontre son oncle, Adolf Hitler. De retour en Angleterre, il écrira quelques articles de presse à propos de son oncle, dont le nom résonne de plus en plus dans toute l’Europe. Problème : William Patrick n’arrive pas à trouver de travail stable, personne ne voulant embaucher un Hitler. William Patrick décide donc de retourner en Allemagne en 1933.

Article de presse de l’époque

Emplois et décisions

Grace à Adolf, William Patrick trouve un premier travail dans une banque puis dans une usine automobile. Malheureusement cela ne se passe pas très bien. Certaines sources disent que William aurait été subitement renvoyé de l’usine, puis réintégré, à cause de son nom. D’autres prétendent qu’il était insatisfait de sa condition et aurait demandé une meilleure position à son oncle. Dans tous les cas, Adolf convoque son neveu et lui demande de renoncer à sa nationalité Britannique et le menace si jamais il décide de nouveau divulguer quoi que ce soit sur lui. William Patrick, intimidé et inquiet de la tournure des choses, décide de finalement rentrer en Angleterre. Mais en Angleterre, la vie ne lui sourit toujours pas. Il prend alors une décision surprenante et veut rejoindre l’armée. Mais sa candidature pour entrer dans les Forces Armées Britannique est refusée, à cause de sa relation avec son oncle. Toujours désireux de partager ses connaissances sur Adolf Hitler, William Patrick part avec sa mère aux Etats-Unis en 1939, sur l’invitation d’un journaliste, William Randolph. La guerre ayant éclatée en Europe peu après, William Patrick et sa mère sont dans l’obligation de rester sur le continent Américain. Sachant ses options très limités, William Patrick tente encore une fois de s’engager dans un bataillon Américain puis dans l’aviation Canadienne. Et, comme en Angleterre, sa candidature est rejetée, toujours à cause de son nom.

Bridget Dowling et William Patrick Hitler en 1941

In the Navy

William Patrick décide donc d’écrire une lettre au Président Franklin Roosevelt. Il le supplie de le laisser servir au sein de l’armée Américaine. Il écrira : « Je ne suis qu’un homme parmi tant d’autres, mais je peux rendre de grand service pour cette cause. » Le FBI enquête sur lui et, le 6 mars 1944, lavé de tout soupçon, William Patrick s’engage dans l’US Navy. William a servi en tant que pharmacien pendant ses années à la Marine et recevra même la Purple Heart (une médaille militaire américaine, décernée au nom du président des États-Unis). Il sera finalement démobilisé en 1947. Après ses années à l’armée, il changera son nom de famille en Stuart-Houston, et se mariera avec Phyllis Jean-Jacques. De cet union naîtra quatre garçons : Alexandre Adolf Stuart-Houston (1949), Louis Stuart-Houston (1951), Howard Ronald Stuart-Houston (1957) et Brian William Stuart-Houston (1965).

William Patrick Hitler lors de son engagement chez l’US Navy.

Le pact : info ou intox ?

William Patrick décédera en 1987 à Patchogue, état de New York. Selon certaines rumeurs, ses quatre fils auraient fait un pacte : afin que la lignée d’Hitler s’éteigne, ils se jurèrent de ne jamais avoir d’enfants. Cette rumeur fut néanmoins démentie par l’aîné, Alexandre Adolf. Howard Ronald Stuart-Houston, le troisième, décédera d’un accident de voiture en 1989 et à ce jour, aucun des trois autres fils n’a de descendance. Les historiens n’arrivent pas à se mettre d’accord : William était-il un opportuniste ? Certains pensent qu’il aurait accepté de servir sous les ordres de son oncle si les conditions avaient été réunis en sa faveur. D’autres pensent qu’il aurait pu simplement faire sa vie aux Etats-Unis, sans rejoindre l’armée et que sa décision de s’engager prouve bien que ses convictions étaient éloignées de celles de son oncle. Chacun se fera son opinion…

Share This Post

Photo du profil de David Murphy
Passionné d'équipements militaires, du cinéma de guerre et de la 2nd Guerre Mondiale, je travaille chez Welkit depuis 2014.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register