Accueil » Un tank avec le même canon que l’A-10 ? Ils y ont pensé !

Share This Post

Histoire militaire

Un tank avec le même canon que l’A-10 ? Ils y ont pensé !

Un tank avec le même canon que l’A-10 ? Ils y ont pensé !

L’armée américaine a envisagé installer le canon de l’A-10 Thunderbolt sur un tank

L’A-10 Thunderbolt II, parfois connu sous le nom de Warthog, a été conçu à l’origine comme un « tueur de chars ». En effet, l’ensemble de l’avion a été essentiellement construit autour d’un canon rotatif de 30 mm de diamètre. Ledit canon était communément appelé GAU-8 Avenger ; un surnom redoutable pour une arme capable de tirer des obus d’uranium (de la taille d’une bouteille de soda) pour détruire les gros chars soviétiques et les transporteurs blindés. Le GAU-8 Avenger était l’arme principale de l’A-10 Thunderbolt II ; mais la guerre dans le golfe Persique faisant rage, l’armée américaine a envisagé de monter ce canon anti-chars sur… un char. Dans le but de détruire…les chars !

À la fin des années 70

L’armée américaine a décidé de remplacer ses vieux canons anti-aériens par des systèmes plus récents ; ces derniers devaient être en mesure d’assurer les mêmes performances, mais avec davantage d’efficacité et de létalité. Ce programme de recherche a été développé en parallèle avec celui des nouveaux véhicules de l’US Army : le M1 Abrams et le M2 Bradley. C’est ainsi que le programme DIVAD (Division Air Defense – Division de la défense aérienne) a été créé.

M48 GAU-8

Le programme DIVAD avait pour objectif de concevoir, construire et exploiter un appareil de défense anti-aérienne ; celui-ci devait à la fois être capable d’engager et détruire les avions ennemis volant à basse altitude, et ce à l’aide de rafales d’obus tirés à partir d’un canon monté sur une tourelle. Des soldats devaient prendre place dans le véhicule ; ils seraient aidés par un mécanisme de repérage radar qui se chargerait de détecter, cibler et détruire les objectifs. Théoriquement, les véhicules DIVAD étaient pensés pour aller n’importe où, capable de stationner et d’attendre que les avions ennemis apparaissent, puis les abattre le plus rapidement possible.

Une histoire à trois

Selon Jane’s Weapon Systems 1988-1989, l’un des participants à ce programme était General Electric, qui venait de concevoir le canon GAU-8 Avenger. GE a eu l’idée lumineuse de prendre une version modifiée du canon Avenger et de le monter sur une tourelle, lui permettant d’être stable en mouvement et de pouvoir traiter rapidement une cible. La tourelle serait montée sur le châssis d’un char M48 Patton selon les exigences du programme, ceci afin accroître sa mobilité. Capable de cracher 3900 obus des obus par minute à une distance de 1,2 km, le M48 GAU-8 (voir ci-dessus) aurait été une réelle menace pour tous les aéronefs qui passeraient dans son radar.

Malheureusement, General Electric n’a pas été retenu pour le programme DIVAD. A la place, Ford et General Dynamics ont reçu les contrats de production de prototypes pour les tests et c’est finalement Ford qui a finalement remporté l’offre. Leur système de canons antiaériens (M247 Sergeant York équipé de canons automatiques Bofors 40 mm) était plus conventionnel, plus léger et plus abordable en termes de prix que le canon Avenger. Cela aurait pu en rester là mais le M247 ne remplit aucunement les promesses qu’il avait laissé espéré. Ces sous-performances ont d’ailleurs causés beaucoup d’embarras, tout autant au sein de l’armée américaine, que chez le constructeur Ford, qui ne pouvait nier la débâcle.

M247 « Sergeant York »

Le DIVAD divague…

Le programme DIVAD s’est finalement avéré être un échec monumental car plusieurs millions de dollars avaient été dépensés et les résultats n’ont pas été à la hauteur des attentes. En effet, les radars du M247 ne parvenaient pas à suivre correctement les drones cibles lors des tests, même lorsque ceux-ci étaient en vol stationnaires pendant un temps significatifs. Le programme a été définitivement stoppé en 1985 par le Secrétaire de la Défense, Caspar Weinberger. Ce dernier a tout de même pris le soin de préciser que l’avenir de la défense aérienne américaine était les missiles.

Mais le canon Avenger existe toujours sous une certaine forme aujourd’hui. Hormis évidemment sa présence sur l’A10 Thunderbolt, il fonctionne sur plusieurs navires, étant le cœur du système d’armement courte distance Goalkeeper. Le Goalkeeper est conçu pour engager les missiles de surfaces détruisant les navires en fabriquant, littéralement, un « mur d’acier » pour tenter de toucher et faire exploser le missile à une distance raisonnable du bâtiment. Au vue de l’efficacité du canon, certains ne peuvent s’empêcher d’imaginer encore de nos jours quel aurait été le résultat si l’armée américaine avait finalement choisi l’idée de General Electric…

Crédit : Ian D’Costa.

Le canon GAU-8 Avenger

Share This Post

Fraîchement arrivé chez Welkit. Réserviste dans l'armée de Terre et passionné du monde militaire.

1 Comment

  1. c’est le propre de tout constructeur de valoir refourguer leur marchandise a qui n’en veut ! mais l’antichar et l’antiaérien c’est pas pareil. le but de l’avenger c’est de détruire du blindée par le haut (la partie la moins blindé) et même pour cela il faut un gros pruneau de 30mm et de l’uranium appauvri. et une cadence élevée car le pilote ne peut pas pas conserver la cible dans le viseur trop longtemps. le résultat est un truc gigantesque et on a littéralement battit l’avion autour pour le faire voler.
    L’antichar terrestre il vaut mieux un canon ou un missile. les cibles blindées se présentent par la partie frontale la mieux protéger et un Avenger est trop encombrant pour être monté sur un chassis.
    pour l’antiaérien les cibles sont bien plus fragiles que les blindés terrestres (le 30mm à uranium appauvri ne sert a rien) mieux vaut du léger et a poids égale un plus grand nombre de coup, une cadence élevée pour saturer la zone que peut traverser une cible très rapide couplé a un bon système de guidage. et ça éxiste déjà : le Phalanx CIWS

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register