Le DEVGRU (anciennement SEAL Team six) ou United States Naval Special Warfare Development Group (DEVGRU), et la Delta Force, connue aussi sous le nom de 1st Special Forces Operational Detachment-Delta (1st SFOD-D) ou Combat Application Group (CAG), sont les unités d’élite les mieux entraînées de l’armée américaine. Ces deux unités sont des SMU (Special Missions Units) sous le contrôle du Joint Special Operations Command (JSOC). Elles effectuent des missions variées, le plus souvent (toujours ?) hautement classifiées, et ce sur toute la planète. Chaque unité est polyvalente mais leur mission principale reste le contre-terrorisme.

Mais alors quelle est la différence ? La Delta Force s’est chargée de l’élimination de plusieurs cibles de haute valeur de l’État Islamique, alors que le DEVGRU est connu pour avoir éliminé, entre autres, Oussama Ben Laden il y a quelques années. C’est la même chose, non ?

Et bien non ! Il existe plusieurs différences entre ces deux unités, en voici cinq qui vous permettront d’y voir plus clair.

15300502_1210401265694693_440817540_n

Très peu de photos d’opérateurs de la Delta Force fuitent sur le net…

1) La sélection :

La Delta Force est une unité au sein de l’US Army et choisit la plupart du temps ses candidats parmi les opérateurs des Forces Spéciales (SOF) pour la plupart au sein du 75e régiment de Rangers. Ils peuvent aussi piocher dans les autres branches, comme la National Guard ou les Coast Guard. Dans les deux cas, le taux de réussite aux épreuves est ridiculement bas. Le DEVGRU quant à lui, choisit exclusivement ses candidats parmi la communauté SEAL. Si un candidat ne passe pas le rude processus de recrutement, il restera un membre à part des SEALs.

2) L’entraînement :

Les deux unités ont les équipements les plus sophistiqués et sont hautement entraînées pour le CQC (Close Quarters Combat), le sauvetage d’otages, l’extraction de personnels de haute valeurs et bien d’autres opérations. Cependant le programme d’entrainement mené par la Delta Force est hautement confidentiel. Il peut arriver que de temps à autres des informations fuitent mais elles sont rapidement démenties par l’US Army. Le programme d’entrainement du DEVGRU est quant à lui beaucoup moins secret. En effet, bien qu’il ne soit pas public, de nombreux anciens opérateurs de cette unité n’hésite pas à dévoiler certaines étapes de la formation. Au grand dam de l’administration de la Navy qui tente tant bien que mal de les garder secrètes…

3) La culture :

Les opérateurs de la Delta Force viennent de différentes unités des forces spéciales et sont donc plus diversifiés. Il est même tout à fait possible de passer du DEVGRU à la Delta Force ! Mais le DEVGRU ne recrute que parmi les SEALs, la culture globale est donc plus restreinte et plus centrée.

Les photos de la Delta Force sont rares. Ci-dessus, des opérateurs pendant la bataille de Mogadiscio en 1993.

Les photos de la Delta Force sont rares. Ci-dessus, des opérateurs pendant la bataille de Mogadiscio en 1993.

4) Les missions :

Si l’on parle de manière générale, les deux unités sont capables de réaliser les mêmes missions que ce soit terrestre ou maritime. Cependant la Delta Force est spécialisée dans les opérations clandestines et travail régulièrement avec la CIA. Ils opèrent donc la plupart du temps en civil, se fondant complètement dans la masse et font souvent face à l’imprévu. Il est donc très difficile de déterminer si une opération a été menée par la Delta ou une autre unité spéciale sous couverture. Le DEVGRU mène aussi des opérations clandestines mais beaucoup moins souvent que la Delta. Leur missions sont généralement de courtes durées et beaucoup mieux préparées que celle de la Delta. D’où le taux de réussite de missions complètement inégale entre ces deux unités.

5) L’exposition médiatique :

Les membres de la Delta Force et du DEVGRU sont connus pour être discrets. Mais comme je vous le disais plus tôt la notion de secret est vécue complètement différemment entre les deux unités. Il suffit de voir le nombre de livres écrits pas d’anciens opérateurs du DEVGRU pour s’en rendre compte : une dizaine pour le DEVGRU alors qu’aucun reconnu officiellement pour la Delta Force. Par exemple le dernier livre de Mark Owen, ex-membre du DEVGRU, « No Easy Day » a provoqué un véritable raz de marée au sein de l’US Navy. En effet ce livre, qui raconte le parcours de Mark Owen, mais surtout l’opération qui a conduit à l’assassinat de Ben Laden (Opération Neptune Spear), donne des détails, même minime, sur des faits qui n’auraient jamais du être rendu public. Surtout dans ce format là.

Extrait du film Zero Dark Thirty, pendant l'attaque sur la cache de Ben Laden par le DEVGRU

Extrait du film Zero Dark Thirty, pendant l’attaque sur la cache de Ben Laden par le DEVGRU

Autre fait intéressant, le DEVGRU, et les SEALs en général, jouissent d’une popularité sans comparaison possible auprès du peuple américain, alors que la Delta reste une sorte de mythe à la limite du mystique. C’est en grande partie du à l’assassinat de Ben Laden mais aussi des médias comme le cinéma ou les jeux-vidéos où les unités SEALs sont surreprésentées.

Pour résumé la différence majeure entre ces deux unités et donc bien la manière dont elles sont représentées. En sachant qu’il est très difficile de parler de la Delta Force aujourd’hui, les principales informations trouvables sur eux étant complètement officieuses ou le fruit d’observations diverses au fil des années. Le gouvernement américain allant jusqu’à démentir complètement l’existence même de cette unité !